Felicia Mihali

Journaliste, romancière, et professeure, Felicia Mihali vit présentement à Montréal. Après des études en français, chinois et néerlandais, elle s’est spécialisée en littérature postcoloniale à l’Université de Montréal, où elle a également étudié l’histoire de l’art et la littérature anglaise. Son premier roman, Le pays du fromage, a été publié en 2002 chez XYZ Éditeur, suivi par Luc, le Chinois et moi en 2004, et La reine et le soldat, en 2005, Sweet sweet China en 2007, Dina en 2008, Confession pour un ordinateur, en 2009 et L’enlèvement de Sabina, en 2011. Elle a été membre du jury au Conseil des arts et des lettres du Québec pour l’octroi des bourses de création, membre du jury pour le Prix littéraire de la ville de Sherbrooke, lectrice pour le Prix littéraire Radio-Canada. Au mois de mars 2009, elle a effectué une tournée de conférences en Italie portant sur la littérature migrante au Québec, dans les universités de Calabre, Bari et Turin, ainsi qu’à Western Ontario University. À l’hiver 2010, l’Institut canadien et PEN Québec lui ont offert une résidence d’écrivain dans la ville de Québec, pour l’écriture du roman La bien-aimée de Kandahar. En 2011 elle a participé à Madrid aux Journées de la francophonie : pour le mois de novembre, elle a été invitée aux Pays-Bas à l’Université de Göttingen.


  1. Pas encore de commentaire.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :