Monique Hauy

Rédactrice au MELS et enseignante en francisation à la CSDM, Monique Hauy a écrit des nouvelles : L’impardonnable perplexité de l’être, Les dés le disent (chez Mœbius) et Une femme dérangeante (chez Stop); plusieurs textes de théâtre : Françoise et le maître des hautes œuvres, Si je te disais je t’aime (lecture publique au Théâtre d’Aujourd’hui), À quand l’Apocalypse (en collectif, au Théâtre d’Aujourd’hui) et La tête, le cœur et le cul; un roman, C’est fou ce que les gens peuvent perdre (Éditions David, 2007) et un conte pour enfants, Belliqueue, le bélier fougueux (Centre Lartigue, CSDM, 2007).

  1. Pas encore de commentaire.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :